Sans titre

Quelle étrange idée est venue
Dans votre esprit sage, éclairé1 ?
Que vos bontés l’ont égaré,
Et que votre peine est perdue !
À moi, chétif, une statue ?
D’orgueil je vais être enivré !
L’ami Jean-Jacques a déclaré
Que c’est à lui qu’elle était due :
Il la demande avec éclat.
L’univers, par reconnaissance,
Lui devait cette récompense ;
Mais l’univers est un ingrat.
En beau marbre, d’après nature,
C’est vous que je figurerai,
Lorsque à Paphos je reviendrai,
Et que j’aurai la main plus sûre.
Ah ! si jamais, de ma façon,
De vos attraits on voit l’image,
On sait comment Pygmalion
Traitait autrefois son ouvrage.

  • 1. 19 juin. Le projet de dresser une statue à M. de Voltaire a été enfanté et rédigé chez Mme Necker, femme du banquier de ce nom, qui reçoit chez elle beaucoup de gens de lettres. En conséquence, ce grand poète lui a adressé l’épître suivante :

Numéro
$2281


Année
1770

Auteur
Voltaire

Description

20 vers


Références

Mémoires secrets, V, 126-27

Mots Clefs
Voltaire répond à Mme Necker sur le projet d'ériger sa statue