Sur un mandement

Sur un mandement1
Vous m’envoyez un mandement,
Recevez une tragédie,
Afin que, mutuellement,
Nous nous donnions la comédie.

  • 1. Voltaire qui avait été témoin du miracle du faubourg Saint‑Antoine et fut interrogé lors de l’enquête dressée par l’autorité ecclésiastique, nous apprend à quelle occasion il composa ce quatrain, dans une lettre à la présidente de Bernières. « Je sers Dieu et le diable assez passablement, dit‑il : j’ai dans le monde un petit vernis de dévotion que le miracle du faubourg Saint‑Antoine m’a donné. M. le cardinal de Noailles a fait un beau mandement à l’occasion du miracle et pour comble d’honneur ou de ridicule, je suis cité dans ce mandement. On m’invite en cérémonie à assister au Te Deum, qui sera chanté à Notre‑Dame en actions de grâces de la guérison de Mme La Fosse. M. l’abbé Couet, grand vicaire de Son Éminence, m’a envoyé aujourd’hui le mandement, je lui ai envoyé une Mariamne avec ces petits vers. » (R)

Numéro
$0618


Année
1725

Auteur
Voltaire

Description

Quatrain


Références

Raunié, V,61-62 - Arsenal 2937, f°372r

Mots Clefs
Voltaire, jansénisme, mandement, tragédie, mandement