Sans titre

Vous venez donc de Perse,
Monsieur l’ambassadeur
Pour prendre à nos maîtresses
Un peu plus que le cœur.
Médecins de Vénus
Que vous ferez d’emplettes
Si le Mama Mouchi
         Chi chi
Demeure un peu de temps ici
Votre fortune est faite.

Numéro
$5206


Année
1715 (Castries)

Sur l'air de ...
Réveillez-vous, belle endormie (Castries)

Description

Dizain


Références

Mazarine Castries 3981, p.123 - Recueil de poésies de différents auteurs, p.40

Mots Clefs
Visite de l'ambassadeur de Perse