La Décade

La Décade1
Ce premier sénat de la France
Si fier et si vil à la fois,
Bien plus barbare encore que nos barbares lois,
Combattant aujourd'hui pour sa vieille ignorance
Arme, dit-on, contre ta voix
Sa fanatique intolérance.
Il manquait à sa honte un dernier déshonneur,
Il manquait ce triomphe à ta juste éloquence ;
Mais s'il a, sans remords, égorgé l'innocence,
Il pourrait sans rougir flétrir son défenseur.

  • 1. 9 avril — Les vers contre le parlement à l'occasion des trois hommes condamnés à la roue sont appelés La Décade, parce qu'ils composent une espèce de dixain historique ; ils sont en effet adressés à M. Dupat ; on lui parle de la sorte (M.).

Numéro
$2597


Année
1786

Description

Dizain


Références

Mémoires secrets, XXXI, 250-51

Mots Clefs
Violente charge contre le parlement à l'occasion de l'affaire des trois roués