Vers de Corneille appliqués à l'exil du Parlement

Lorsque le déshonneur souille l’obéissance1

Les rois peuvent douter de leur toute-puissance

Qui la hasarde alors n’en sait pas bien user

Et qui veut pouvoir tout ne doit point tout oser.

  • 1. Vers de la comédie héroïque de Dom Sanche d’Aragon de Pierre Corneille dont on a fait l’application en 1753 à l’exil du Parlement

Numéro
$7299


Année
1752 ?

Description

Quatrain


Références

F.Fr.10479, f°231r - BHVP, MS 651, p.224

Mots Clefs
Exil du Parlement