sans titre

D’un certain club qui dirige la France1,

Un certain soir se trouvait par hasard.

 – Oh, s’il vous plaît, dit-elle à sa voisine,

Sur ce fauteuil, qu’est ce monsieur camard

Qu’à droite, à gauche, ici chacun lutine ?

– Milady, c’est monsieur le président,

ce que chez vous orateur on appelle.

 – Oh ! l’orateur ! fort bien, cela s’entend.

Mais, s’il vous plaît, quel est, ajouta-t-elle

Cet instrument que dans ses mains je vois ?

– C’est de son rang l’éclatant interprète,

C’est là son sceptre ; et nos augustes lois

Ne se font bien qu’à grands coups de sonnette.

– Oh ! mais encore, ce bruit original,

Gredin, gredin, dont toute l’assemblée

A comme moi la cervelle fêlée,

– Que dit-il? – Milady, c’est l’appel nominal.

  • 1. Dans la foule des épigrammes de toutes espèces qui courent contre l’assemblée nationale, il s’en trouve une qui n’est pas mauvaise : Certaine Anglaise à certaine séance (La Harpe)

Numéro
$5760


Année
1791 / 1793 (Choix d'épigrammes

Description

16 vers


Références

La Harpe, CL, t.VI, p.43-44

Mots Clefs
Une Anglaise naïve à l’assemblée nationale