sans titre

Je n’ai jamais porté de clés1,

En vrai Bias on me regarde.

De soins, de soupçons isolé,

Je n’ai jamais porté de clés.

L’argent n’est qu’un bien simulé,

Vaut-il la peine qu’on le garde ?

Je n’ai jamais porté de clés,

En vrai Bias on me regarde.

 

Chez moi toujours tout est ouvert

Chez moi tout roule à l’aventure

Damon se tient clos et couvert

Chez moi toujours tout est ouvert

Il craint, il s’enferme, il y perd,

J’ai gagné du moins la serrure.

Chez moi tout roule, tout est ouvert,

Chez moi tout roule à l’aventure.

 

Porter des clés est un grand mal,

A ce commun malheur j’échappe.

D’un vieux vilain c’est le signal,

Porter des clés est un grand mal.

Je n’en voudrais pas même en pal

Porter, dût-on me faire pape.

Porter des clés est un grand mal,

A ce commun malheur j’échappe.

 

Des clés je connais le pouvoir,

Je n’en aurai jamais affaire.

Sans me piquer d’un grand savoir

Des clés je connais le pouvoir.

Les respecter est mon devoir,

Les craindre est celui du vulgaire.

Des clés je connais le pouvoir

Je n’en aurai jamais affaire.

  • 1. Triolet de M. Aguenier sur le système des clés de M. de Caylus, évêque d’Auxerre (M.).

Numéro
$5531


Année
1735 (Castries)

Auteur
Aguenier

Sur l'air de ...
trembleurs (Castries)

Description

4 x 8


Références

Mazarine Castries 3986, p.201-03

Mots Clefs
Triolet de M. Aguenier sur le système des clés de M. de Caylus, évêque d’Auxerre (M.).