Sur le retour de M. le Comte de Clermont de l’armée de Westphalie

Sur le retour de M. le Comte de Clermont

de l’armée de Westphalie

qu’il commandait en chef

D’où venez-vous, Monsieur l’abbé ?

Vous avez l’air tout essoufflé.

Je reviens de la guerre

Hé bien !

Hé ! qu’alliez-vous y faire ?

Vous m’entendez bien.

 

Le Roi me dit, mon gros cousin,

Votre rabat ne tient à rien

Il faut aller me faire,

Hé bien !

La barbe à l’Angleterre,

Vous m’entendez bien.

 

Partez vite, quittez Bernis,

Votre catin, tous vos amis.

Envoyez-moi tout faire

Hé bien !

Comme votre bréviaire,

Vous m’entendez bien.

 

Vous avez tous mes officiers,

Souples comme des écoliers,

Vous savez bien apprendre

Hé bien !

À plier et se rendre,

Vous m’entendez bien.

 

Vous les mettez, jarnicoton,

En peu de temps à la raison ;

Vous avez une mine

Hé bien !

Propre à la discipline,

Vous m’entendez bien.

 

Je suis arrivé, j’ai juré,

J’ai sacré, me suis enivré,

J’ai fait le diable à quatre,

Hé bien !

Je me suis laissé battre,

Vous m’entendez bien.

 

On a pourtant bien combattu,

Brunswick montrait déjà le cul

Mais j’ai laissé pour boire

Hé bien !

L’honneur de la victoire,

Vous m’entendez bien.

 

L’ennemi s’en est aperçu,

Tout de suite il est revenu ;

J’ai battu la retraite

Hé bien !

Voilà l’affaire faite

Vous m’entendez bien.

Numéro
$8121


Année
1757

Sur l'air de ...
Vous m’entendez bien.

Description

8 x 6 dont refrain


Références

Clairambault, F.Fr.12721, p.297-99

Mots Clefs
Sur le retour de M. le Comte de Clermont de l’armée de Westphalie qu’il commandait en chef