Sans titre

Dussé, dont l’humeur farouche

Fait tout l’esprit1,

Croit qu’un seul mot de sa bouche

Vaut un écrit.

Il est fertile en longs propos.

Vivent les sots.

De vers, de musique, de prose

Plat disserteur.

Mettez-le sur autre chose,

N’ayez pas peur,

Il ne dira pas quatre mots.

Vivent les sots.

Seul dans son humeur profonde,

N’approuvant rien

Et méprisant tout le monde,

Qui lui rend bien.

Pont-de-Veyle est son héros.

Vivent les sots.

  • 1. Sur M. Dussé, sur qui la chanson Arrive à Versailles le marquis Dussé a été faite. Elle est à la page 173 du 14ème volume. On prétend que celle-ci a été composée par lui-même et que, comme il en était au vers Et méprisant tout le monde, et qu’il ne savait plus que metttre pour l’achever, Pont-de-Veyle, qui vit son embarras, lui fit mettre Qui lui rend bien, ce qui fut fait (Castries)

Numéro
$6161


Année
1740

Sur l'air de ...
Vivent les sots

Description

3 x 6 dont refrain


Références

Mazarine Castries 3987, p.291-92

Mots Clefs
Sur le marquis de Dussé, satire