Sur la mort d’Uranie

      Sur la mort d’Uranie

Elle n’est plus, cette chère Uranie,

Tant de fois peinte, et sous de si beaux traits !

De la nature, elle obtint le génie,

Eut tous les dons, connut tous les secrets.

Éternisez sa gloire et vos regrets,

Vous qui tenez le Parnasse en régie !

Seul écrivain pour qui s’est élargie

La route ouverte à l’immortalité ;

Vous avez tout tenté, hors l’élégie :

Arrondissez l’universalité.

Numéro
$7552


Année
1749

Auteur
Voltaire

Description

Dixain

Notes

Le poème a été parodié.


Références

Piron, OC, t.VIII, p.437 - Choix d'épigrammes, p. 112

Mots Clefs
Elégie pour la mort de Mme du Châtelet