Sans titre

C’est l’ouvrage du Saint-Esprit.

Quel horrible blasphème.

On sait que Tellier vous l’a dit

Vous répétez de même

En perroquet votre leçon

La faridondaine la faridondon

Et vous irez en paradis

Biribi,

A la façon de barbari,

Mon ami.

 

D’Aguesseau gémit en secret,

Mais il n’ose rien dire.

Certain jeune homme du parquet

Pourrait le contredire.

C’est Chauvelin, le beau garçon,

La faridondaine la faridondon

Éclairé par son Saint-Esprit

Biribi, etc.

 

Si Dieu s’y voulait opposer,

Nous saurons le réduire.

Oserait-il bien sans trembler

Le Tellier contredire ?

D’un passeport nous le paierons

La faridondaine la faridondon

Sa Compagnie l’ordonne ainsi,

Biribi, etc.

 

J.-C. aura beau gronder,

Méprisons sa colère.

Il n’est bon qu’à nous tourmenter

Par sa morale austère.

Sans sa croix nous nous sauverons.

Renvoyons-le à Mississipi

Biribi, etc.

 

Dieu n’est-il pas maître absolu

Qui sûrement opère ?

Le grand Augustin l’avait cru.

Qu’en dites-vous, Saint Père ?

Je maudis ceux qui le croiront

La faridondaine la faridondon

Votre Augustin en a menti

Biribi, etc.

 

Saint Paul, refermez vos écrits,

Ils ne sont plus de mise.

Nous pouvons tous sans J.-C.

Et sans sa grâce exquise.

Notre liberté, ce dit-on,

La faridondaine la faridondon

A droit de dominer ici

Biribi, etc.

 

Numéro
$6931


Année
1713

Sur l'air de ...
La faridondaine

Description

6 x 8 dont refrain


Références

Clairambault, F.Fr.12695, p.371-73 - Maurepas, F.Fr.12627, p.277-79

Mots Clefs
Jansénisme, contre la Constitution, cet "horrible blasphème"