Sans titre

Voyez encore leux Girard,

Qu'est un exècrable Paillard !

Il vous dit la Messe, il sarmonne,

Il confesse, sans que parsonne 

Ose ly dire, Guieu vous gard :

Stenpendant velà de sa part

Une fille à forfait parduë,

Et par toute Tarre connuë,

Pour avoüar été la Guenon 

D'un abominable Demon.

Encore si cet impudique,

Pour la pardre, ût mins en pratique

Les fariboles, les biaux mots,

Par lesquels tous les jours ces Sots 

Embarlificotont ces Sotes,

Ou bian ces pauvres Indiotes,

Ça seroit bian mal, Monsigneur,

Mais morgoy tout Homme est Pecheur.

An sçait bian que la char fragile 

Porte au mal comme tous les mille.

C'est notre état qui le parmet ;

Stilà qui le moins en commet,

Doit à Guieu bian des graces rendre.

Mais pour une Fille surprendre, 

Faire du Confessionnal,

Qu'an nomme Sacré Tribunal,

Une Ecole de Sacriléges ;

Faire passer tous les manèges

D'une parvarse passion, 

Pour une anticipation

Des Bians de là-haut ; faire accroire

Que c'est Oeuvre bian méritoire,

Que de s'abandonner à ly ;

Qu'il faut être en un saint oubli 

De son corps ; que l'obaïssance

Est au dessus de l'Esperance,

De la Foy, de la Charité ;

Qu'igna point d'autre Chasteté, 

Que celle du Coeur & de l'ame ;

Que ce qu'an croit le plus infame,

Entre les pechés n'a point glieu,

Parnan que l'Esprit soit à Guieu.

Faire aller cette misérable 

Tous les jours à la sainte Table ;

Farciner si bian Magistrats,

Prêtres, Curés, Peuples, Prélats,

Que cette Fille en la contrée

Comme Sainte étoit révérée ; 

Si bian que l'Evêque hèbeté

A sus ly bian long tems porté

Une Croix mignonne & gentille,

Que cette malheureuse Fille

Disoit que l'Ange Gabriel, 

Un biau jour descendu du Ciel,

Avoit sus sa poitraine minze,

Entre la char, & la cheminze.

O ! velà, Monsigneur, velà

Ce qu'aucun homme ne fera ! 

Ou s'il le faisoit palsanguienne,

Il seroit brûlé pour sa peine.

Tout le rebours est advenu.

Sans en être un brin plus emû,

Girard & tous ceux de sa Clique, 

Ont si bian fait leux art magique,

(Car ils se tenont ces Demons

Tretous comme des hannetons)

Que les Juges pardont la vuë, 

Ou du moins avont la barluë.

Ce qui leux sembloit qu'un Etang

N'ût pû laver, leux paroit blanc :

La pauvre Fille diffamée

En un Couvent est renframée, 

Tandis que le Ribaus est plaint,

Et le font passer pour un Saint.

Numéro
$8324


Année
1731

Description

73 vers

Notes

Extrait de la seconde harangue des habitants de Sarcelles à M. l’archevêque de Paris, Vers 675-748, tout le passage relatif au père Girrd.

 


Références

Stromates, I, 80-83

Mots Clefs
Jansénisme, Girard, La Cadière patois