Sans titre

On dit que notre archevêque

Choisit pour son successeur

De Soissons le sot évêque

Dont la morale fait peur.

On dit que notre archevêque

Le prend pour coadjuteur.

 

Hé, Monsieur de Ventremille,

Donnez-nous un bon vivant,

Comme vous d’humeur gentille,

Qui catéchise en mangeant.

Hé…

 

Que voulez-vous que l’on fasse

D’un prélat si malotru ?

Pluôt que baaisser sa fac

J’embrasserais votre cu.

Que voulez-vous…

 

Aga, la drôle de tête

Pour porter mitre en ces lieux ;

Tout gros cochon que vous êtes,

Jarni, je vous aime mieux,

Aga…

 

J’aimons mieux votre frimousse,

Je vous le disons tout net ;

Votre mine de talmouse

Vaut mieux que ce freluquet.

J’aimons…

 

Jamais notre ménager [?]

N’osera le regarder ;

Qu’il aille se faire faire

Visage à pouvoir montrer.

Jamais…

 

J’avons lu dans les nouvelles

Qu’il a traité de guenons

Deux duchesses des plus belles

En leur disant sans façon :

A la porte, Mesdemoiselles,

Quittez le Roi tout de bon.

 

Est-ce ainsi qu’on parle aux dames,

Aux Dames de grand renom ?

Ce Monseigneur de Filtz-James

Est plus bête qu’on oison.

Est-ce ainsi…

 

Hé, nommez un bon apôtre,

Grand, gros, gras et bien nourri

Et qui soit fait comme un autre,

Et non pas comme sti-ci.

Hé, nommez un bon apôtre,

Grand, gros, gras et bien nourri.

Numéro
$8208


Année
1744

Description

9 x 4 + reprise


Références

F.Fr.12675, p.495-98

Mots Clefs
archevêque de Paris, archevêque de Soissons, duchesse de Châteauroux