Sans titre

L’ambassadeur de Perse1,

Intendant d’Érivan,

Pour marquer sa tendresse

Au Roi Louis le Grand

Lui a donné des perles,

De l’huile et de l’onguent.

C’est un très vilain merle

Couronné d’un turban.

 

On enverra de France

Un homme à Hispahan

Porter en récompense

Trois aunes de ruban

Pour faire une cocarde

Au bonnet du sultan,

Et un pot de moutarde

Pour farcir l’Alcoran.

  • 1. Sur les présents de l’ambassadeur de Perse qu’il avait menacé avec hauteur de remporter, et qui ne se sont trouvés monter qu’à 3 ou 4 000 #.

Numéro
$8169


Année
1715

Sur l'air de ...
Je ne suis pas si diable que je suis noir

Description

2 x 8


Références

Maurepas, F.Fr.12645, p.243

Mots Clefs
L'ambassadeur de Perse a fait des présents ridicules