Sans titre

J’aperçois sur ma route1

Un prince qui sans doute

Croit qune banqueroute

N’est qu’un trait d’écolier ;

Oh ! la noble famille

Qui dès longtemps ne brille

Que parce qu’elle pille

Le pauvre roturier.

Changez-moi cette tête,

Cette comique tête,

Changez-moi cette tête,

Tête à pilorier.

  • 1. Je vous ai envoyé, Monsieur, la fameuse chanson des Têtes. C’est un cadre auquel maintenant chacun ajoute son fleuron. Les créanciers du P. [rince] de G. [uemenée] chantent le couplet suivant :

Numéro
$8091


Année
1783

Sur l'air de ...
Changez-moi cette tête

Description

12 vers

Notes

Suite de la série $8083-8090


Références

CSPL, t.XV, p.59

Mots Clefs
Portrait satirique du prince de Gueménée, banqueroutier