Sans titre

Rassemblons les jeux, les plaisirs,

Que l’abondante joie

Au gré de nos tendres désirs

Aujourd’hui se déploie.

La paix, la paix, partout la paix !

Qu’il ne soit plus de guerre

Que celle en buvant à longs traits

Qu’on fait à coup de verre.

 

Allons, folâtrons et dansons,

Attrapons nos voisines,

Recueillons nos plus jolis sons

Et nos chansons badines.

Dans ce jour de félicité

Il faut que la police

De sa grande sévérité

Nous fasse un sacrifice.

 

Mères qui trop sévèrement 

Prenez garde à vos filles,

Pardonnez à l’honnête amant

Les petites vétilles.

Sachez que dans cet heureux jour

Où la paix se publie

Vous devez passer à l’amour,

Quelque peu de folie.

 

Que l’assurance de la paix

Et la fertile année

Enfin puisse rendre à jamais

La France fortunée.

Ce double bonheur étant joint,

Rend la fête complète.

Ce soir il ne restera point

De vin à la guinguette.

Numéro
$8032


Année
1738

Description

4 x 8


Références

Clairambault, F.Fr.12708, p.351-52 - Maurepas, F.Fr.12635, p.187-88

Mots Clefs
Réjouissances pour la signature du traité de Vienne qui met fin à la guerre de succession de Pologne