Sans titre

Venez badauds, petits et grands1,

Vous rassembler aux halles

Que votre prévôt des marchands

Fait appeler des salles ;

Ces magnifiques bâtiments

Qu’on traite de folie

Sont les durables monuments

De ce rare génie.

 

Le peuple s’y gobergera

Par les mets et la danse ;

Nouveaux sujets il en viendra

Pour repeupler la France ;

Dans ces ébats il oubliera

Qu’on prend soin de son argent

Et sans se plaindre il payera

Les impôts qu’on demande.

 

Laissez blâmer aux médisants

Son énorme dépense ;

Il ne la fait à vos dépens

Qu’à l’honneur de la France ;

Il veut prouver aux ennemis

Par ce trait de prudence

Que d’hommes et d’argent Louis

A toujours abondance.

  • 1. Certains textes du MS F.Fr.15140, notamment les numéros $7759-$7772 traitent, après bien d’autres, quelques épisodes de la guerre de succession d’Autriche, notamment pour les années 1743-45 : éloge patriotique des armées françaises sous la conduite de Louis XV, maladie du Roi à Metz, renvoi de la favorite du moment, la duchesse de Châteauroux. Y figurent également deux têtes de turc, le maréchal de Noailles dont on ne cesse de moquer l’incompétence voire la lâcheté ; et le général des armées ennemies, Charles de Lorraine, également incompétent et de plus ivrogne. Ces textes ont deux caractéristiques, dont la seconde dépend de la première : ils sont visiblement le fait d’une même plume, d’une rare maladresse, et souvent d’une parfaite incohérence. De ce fait, on ne les retrouve nulle part ailleurs, les recueils postérieurs ne s’étant pas souciés de reprendre des poèmes d’une aussi totale médiocrité.

Numéro
$7771


Année
1745

Sur l'air de ...
Joconde

Description

3 x 8


Références

F.Fr.15140, p.247-48

Mots Clefs
guerre de Succession d'Autriche -Prévôt des marchands, Réjouissances, dépenses justifiées