Sans titre

Tu t’étonnes, dit-on, Gervais,

Que, pour les écrits que tu fais,

On ne te donne aucun salaire ;

Et moi, je suis plus étonné

Qu’on ne t’ait encor rien donné

Pour t’obliger à ne rien faire.

Numéro
$7628


Auteur
Coquard

Description

Sixain


Références

Choix d'épigrammes, p.137

Mots Clefs
Contre un poète famélique anonyme