Sans titre

Arrêtez-vous ici1, passants2,
Regardez attentivement
Vous verrez la Samaritaine3
Assise au bord d’une fontaine.
Vous n’en savez pas la raison ?
C’est pour laver son cotillon.

Regardez de l’autre côté
Comme le Seigneur est planté.
Leur entretien est sur la grâce.
Il lui parle de l’efficace,
Mais il lui parle doucement
Crainte de l’emprisonnement.

 

Savez-vous bien pourquoi cela4 ?

C’est que les fils de Loyola

Se sont rendus maîtres des grâces,

Suffisantes comme efficaces,

Et veulent que Dieu, ce dit-on,

Signe la Constitution.

 

  • 1. Passants, arrêtez un moment (F.Fr.15159)
  • 2. Le bâtiment de la Samaritaine sur le Pont-Neuf à Paris ayant été reconstruit à neuf, il fut fini en 1715 au mois de septembre. A la face de ce bâtiment, du côté du pont, on y a placé une coquille de plomb, aux deux côtés de laquelle on mit N.S. et la Samaritaine. On fit cette chanson sur l'air des Pendus.
  • 3. Sur la Samaritaine, qui est sur le Pont-Neuf, lorsqu'elle fut rebâtie à neuf.
  • 4. Couplet ajouté dans $12800.

Numéro
$1645


Année
1715

Sur l'air de ...
Pendus

Description

2 x 6


Références

Clairambault, F.Fr.12695, p.591 -Maurepas, F.Fr.12628, p.30 -  F.Fr.12673, p.100 - F.Fr.12800, p.241 - F.Fr.15130, p.381-82 - F.Fr.15136, p.196 - F.Fr.15159, f°24v - Arsenal 2930, p.48-49 - Arsenal 2976, p.90-91 -BHVP, MS 551, p.134 -  BHVP, MS 580, f°75r - Mazarine, MS 2193, p.145-46 - Lyon BM, MS 1552, p.51 - Toulouse BM, MS 855, f°30

Mots Clefs
Jansénisme Samaritaine, Pont-Neuf