Réponse de M. Roy

Réponse de M. Roy à un passage de l’épître sur la Calomnie de Voltaire

Non, je ne connais point, Églé,

Que le calomniateur écervelé

Dit que je drape en vaudeville.

Jamais la cour ni la ville

Ne m’imputa pareils écrit

Les seuls faux-saulniers et beaux esprits

Ont parfois allumé ma bille

Aujourd’hui leur troupe indocile

N’a plus de moi que le mépris.

La pièce de la Calomnie

N’a ni conduite ni génie

Au calomniateur brouillon,

Tancé, bâtonné, sans mesure,

Ce texte sied comme à Fillon

De prêcher contre la luxure.

 

Numéro
$8393


Année
1734

Description

15 vers


Références

Stromates, I, 462

Mots Clefs
Réponse de M. Roy à un passage de l’épître sur la Calomnie de Voltaire