Réponse de la Pâris

Quoi ! croyez-vous donc m’étonner

Par quelques vaudevilles1 ?

Je vous permets de chansonner

La Pâris par la ville.

À Rome on chansonne Caton,

La faridondaine, la faridondon.

On peut bien me traiter ainsi

Biribi

À la façon de barbari

Mon ami.

 

Mon art a fleuri en tout temps

C’est l’art le plus antique.

Je le sais bien et je prétends

Rire de la critique,

Et que fait-on dans ma maison

La faridondaine, la faridondon,

Qu’on ne fasse à Paris,

Biribi

À la façon de barbari

Mon ami.

 

La très respectable Laïs,

Notre auguste maîtresse,

Recevait gens de tous pays

Jusqu’aux sages de la Grèce

On y a vu Socrate et Platon

La faridondaine, la faridondon.

Et Démosthène y vint aussi,

Biribi

À la façon de barbari

Mon ami.

 

Un autre sut parler profit

De cet art peu timide,

Fit élever près de Memphis

Plus d’une pyramide

Et s’acquérir plus de renom

La faridondaine, la faridondon.

Que n’en aura Sémiramis

Biribi

À la façon de barbari

Mon ami.

 

Je veux peut-être éterniser

Ma glorieuse histoire

Et comme elle immortaliser

Mon nom et ma mémoire

Je ferai bâtir, que sait-on,

La faridondaine, la faridondon.

Un hôtel de ville à Paris

Biribi

À la façon de barbari

Mon ami.

  • 1. Réponse de la Pâris à la chanson précédente [$7186]

Numéro
$8008


Sur l'air de ...
La faridondaine

Description

5 x 8 dont refrain


Références

NAF.984, p.435-36

Mots Clefs
Réponse de la Pâris, maquerelle, à la chanson précédente [$7186]