Réponse à Uranie, par un missionnaire topinanbou

Réponse à Uranie, par un missionnaire topinanbou

Quelle audace effrenée ! ô Ciel qu’ai-je entendu ?

 

[…]

 

Sache qu’il doit, ce Dieu jaloux,

Te juger sur ta foi comme sur tes offenses.

 

Numéro
$8340


Année
1732 avril

Auteur
Tannevot ?

Description

150 vers environ


Références

Stromates I, 172-76

Mots Clefs
Voltaire, Réponse à Uranie, par un missionnaire topinanbou