Réponse à la relation de la mort de M. Ravechet

La relation telle quelle1,

Que sans doute un jésuite a faite

Du voyage de l’humble et docte Ravechet

Au céleste séjour est aussi peu fidèle

Que tant d’autres dont le modèle

Chez ces Pères se trouve et fut toujours suspect.

Au défaut de la vérité et de la vertu toute nue

Ainsi que de l’humilité,

Pères, chez vous si peu connue,

Souvenez-vous dans vos écrits

De mettre au moins le vraisemblable

Quand vous ferez parler Pierre, si respectable

Qui trouva bon d’être repris

Par saint Paul d’un saint zèle épris,

Par leur vertu tous deux d’intelligence

Ainsi que leurs saints compagnons

Pleins d’une divine prudence

N’ont jugé Ravechet que sur ses actions.

Ils savaient qu’il avait défendu l’Évangile

Les Saints Pères, les Saints Canons.

Sur de tels passeports, bien meilleurs que les vôtres,

Et sur le concours des Apôtres

Leur concile à l’instant réuni s’assembla

Et connaissant son âme sainte et forte,

Sans le faire attendre à la porte

Le syndic aussitôt entra.

Pères, pour son salut nous n’avons rien à craindre.

Ah ! si le concile ici-bas

En aussi peu de temps terminait nos débats,

Que Rome et vous seriez à plaindre.

  • 1. Réponse à la relation de la mort de M. Ravechet et de son voyage au Ciel.

Numéro
$8172


Année
1717

Description

31 vers

Notes

Réponse à $0190


Références

Maurepas, F.Fr.12645, p.315-17

Mots Clefs
Réponse à la relation de la mort de M. Ravechet