Le Rêve du Régent

Le rêve du Régent
Muse, raconte-moi comment
S’est déterminé le Régent,
Landerirette,
A prendre enfin le bon parti,
Landeriri.

Ce fut un soir après souper
Que le Régent s’étant gueudé,
Sans y penser s’est s’endormi.

Il aperçut, en sommeillant,
Le chancelier le trahissant,
Le duc et l’archevêque1 aussi.

Il vit le fourbe chancelier2
Dans le Parlement cabaler
Avec le procureur Fleury.

Le Régent s’éveille en sursaut :
En dormant j’ai donné les sceaux
Au perfide qui me trahit.

Grâce à Dieu, je suis réveillé ;
Vite, je m’en vas envoyer,
Landerirette,
Ce fripon à Mississipi3,
Landeriri.

  • 1. Le cardinal de Noailles, archevêque de Paris (R)
  • 2. D’Aguesseau (R)
  • 3. Pour peupler le Mississipi, dont le système de Law devait tirer d’inépuisables richesses, on imagina d’en faire une colonie de transports, ainsi que le prouvent nombre de pièces, entre autres celles transcrites ci‑après. (R)

Numéro
$0259


Année
1718 (Castries)

Sur l'air de ...
lon lan la derirette (Castries)

Description

6 6 x 3 + refrain


Références

Raunié, III 16-17 - Clairambault, F.Fr.12697, p.9-10 - Maurepas, F.Fr.12629, p.216-18 (forme un tout avec $3385) -  - NAF 2483, p.147 -  Mazarine Castries 3982, p. 264-265

Mots Clefs
Régent, rêve, trahison: D’Aguesseau, duc de Noailles, cardinal de Noailles, procureur Joly de Fleury