Épigramme

Épigramme sur le Régent
Quand il ne suit pas son caprice,
Il devient ennemi du vice,
Et s'en va revoir son enfant1;
Mais, quand sa vertu l'abandonne,
Il va chez la belle Sabran2,
Et lui promet une couronne.

  • 1. La duchesse de Berry. (R)
  • 2. Madeleine‑Louise de Foix‑Rabat, comtesse de Sabran, la plus célèbre des maîtresses du Régent. « Elle s’était échappée de sa mère pour épouser un homme d’un grand nom, mais sans biens et sans mérite, qui la mit en liberté. Il n’y avait rien de si beau qu’elle, de plus régulier, de plus agréable, de plus touchant, du plus grand air et du plus noble sans aucune affectation. L’air et les manières simples et naturelles, laissant penser qu’elle ignorait sa beauté et sa taille qui était grande et la plus belle du monde, et, quand il lui plaisait, modeste à tromper. Avec beaucoup d’esprit, elle était insinuante, plaisante, robine, débauchée, point méchante, charmante, surtout à table. En un mot, elle avait tout ce qu’il fallait à M. le duc d’Orléans, dont elle devint bientôt la maîtresse, sans préjudice des autres. » (Saint-Simon.) (R)

Numéro
$0219


Année
1717

Sur l'air de ...
Petit air de la Fronde

Description

Sixain


Références

Raunié, II,269-70 - Clairambault, F.Fr. 12696, p. 211 - Maurepas, F.Fr.12629, p.95

Mots Clefs
Régent, comtesse de Sabran