Portrait du Régent

Portrait du Régent1
Être issu du sang de nos rois,
Et, par d’héroïques exploits,
Des plus fameux guerriers que nous vante l’histoire
Effacer le lustre et la gloire ;

Posséder cent talents divers
Qu’avec étonnement admire l’univers,
Et, digne de servir même aux rois de modèle,
Faire sentir à tous sa bonté paternelle ;

Être compatissant, affable, généreux,
Mettre tout son bonheur à faire des heureux,
Et, par les fruits naissants d’une active régence,
Des peuples abattus relever l’espérance ;

Compter, nouveau Titus, ses jours par ses bienfaits
Et régner sur nos cœurs sans régner sur la France :
Grand prince dont la vigilance
Travaille incessamment à remplir nos souhaits,
Ce sont là tes moindres traits.

  • 1. « Je viens de recevoir le portrait du Régent de la main d’un habile homme : si le peintre n’approche pas assez de la ressemblance, c’est qu’à cet égard tous les cœurs sont remplis de certains sentiments affectueux que tout l’art imaginable ne peut exprimer, » dit le Nouveau Mercure Galant auquel nous empruntons cette pièce (janvier 1716). (R)

Numéro
$0095


Année
1716

Auteur
Le Fort de la Morinière

Description

17 vers irréguliers


Références

Raunié, II,17-18

Mots Clefs
Régent, éloge, panégyrique