Sans titre

Or écoutez la noble histoire
Du redoutable Parlement.
Il prétend rappeler sa gloire
Par un célèbre jugement.

Viens, La Force, on te le commande
Les princes sont déjà huchés
Au milieu de la noire bande.
Tous les ducs sont empanachés

Réponds d’un style laconique
Au glouton premier président.
Crois que cet homme apoplectique
Ne te fera point d’incident.

Il sait bien qu’à la compagnie
Même crime est très familier.
Le corps des pairs qui t’humilient
N’est que jaloux de ton métier.

Taisons-nous, car la pétaudière
Commence à recueillir les voix.
Elle est prête à mettre en lumière
Toute la chicane des lois.

Pour La Force on est en balance,
Plusieurs voudraient l’admonester,
D’autres disent que par vengeance
Il faudrait au moins le blâmer.

De noblesse qu’on le dégrade
S’écria quelqu’un, ce dit-on.
Nombre de pairs faisaient parade
D’avoir l’honneur d’un tel affront.

Le borné corps des pairs s’enrhume,
Le proverbe n’est pas nouveau.
Il crache en l’air une apostume
Qui retombe sur son museau.

Le jugement vient de se faire.
Or écoutez, il est bouffon.
La Cour pour prêcher le confrère
A changé l’arrêt en sermon.

Que cette Cour est admirable
De rendre un arrêt si sensé !
On doute quel est le coupable
Ou du juge ou de l’accusé.

N’est-il pas dit un homme
Que par respect ne veut nommer
Qu’autre que moi dans le royaume
S’avise de le réaliser ?

Un borgne1 dont l’esprit est mince
Allait opiner au trépas
Sans que Lassé lui dit : mon prince,
Nous sommes dans le même cas.

Au Parlement le bossu crie,
Il est fougueux comme un taureau.
Au siège de Fontarabie,
Il était doux comme un agneau.

Le petit héros de Belgrade2
Depuis ce jour infortuné
Voudrait bien qu’à la bastonnade
Tout l’univers fût condamné.

Melun saura se faire entendre
Car il possède assurément
Tout l’esprit que l’on trouve en Flandres
Entre Magny, Ypres et Gand.

Brissac, accorde ta clémence
Au duc qui veut réaliser
Car ce n’est que par la finance
Que tu viens de te relever.

Richelieu, tête écervelée,
Avec son grand cou de benêt,
Paraît là comme une poupée
Qu’on vient d’habiller au palais.

La Feuillade en son éloquence
Fait le fendant et le mutin.
On croyait que son insolence
Était morte devant Turin.

Sur le reste des pairs de France,
Il vaut mieux tirer le rideau.
Il suffit de ce qu’on l’en pense
Pour en mépriser le tableau.

Quand le corps des pairs se déchire,
La Force, quels sont tes projets ?
On te reconnaît pour le pire
Juge dans quel rang l’on te met.

  • 1. Monsieur le Duc (de Bourbon)
  • 2. M. de Charolais (Castries)

Numéro
$5300


Année
1720 (Castries)

Sur l'air de ...
Réveillez-vous, belle endormie (Castries)

Description

10 x 8


Références

Mazarine Castries Ms 3983, p. 109-113

Mots Clefs
Récit du procès du duc de la Force. Prétention très négative des juges, ducs et p airs