Prose pour le jour de Pâques

Prose pour le jour de Pâques

Chantons, en ce jour solennel,

La gloire du père Quesnel

À la honte de Molina.

           Alleluia

 

Tout confus et humiliés

Ils sont abattus à nos pieds

Ces fiers enfants de Loyola.

           Alleluia

 

Venez Quesnel, venez Pascal,

Tristes restes de Port-Royal,

Jouir de ce spectacle-là.

           Alleluia

 

Vous les menez assez bon train

Mais il fallait un Chauvelin

Pour les réduire où les voilà.

           Alleluia

 

Grâce à cet illustre abbé

Ils n’enseignent ni A ni B,

Que de maux arrêtés par là !

           Alleluia

 

Déjà l’on voit maint pénitent

Suivre un chemin tout différent

De celui qu’Escobar fraya.

           Alleluia

 

De la probable opinion

On abhore l’illusion

Avec l’auteur qui la prêcha.

           Alleluia

 

Le sang de Christ, ce pain sacré,

Ne sera plus administré

Sur un simple Mea culpa.

           Alleluia

 

Le Portugais et l’Espagnol

Veulent déjà lire saint Paul

Qu’interdisent ces marauds-là.

           Alleluia

 

Nos princes ne craindront plus rien,

Ni de Guignard, ni de Damiens,

Ni du traître Malagrida.

           Alleluia

 

L’Appel est partout bien reçu,

La Bulle sert de torchecul

Au grand diable qui la chia.

           Alleluia

 

L’amour de Dieu reprend ses droits,

Le pichonisme est aux abois

La politique est a quia.

           Alleluia

 

La franchise, la bonne foi

Du commerce feront la loi

Fi de ces contrats méhatra. [sic]

           Alleluia

 

Numéro
$7414


Année
1762 avril

Description

13 x 3


Références

F.Fr.10479, f°657r-658r

Mots Clefs
Jansénisme, défaite totale des jésuites