Sans titre

Quoi ! se peut-il, grande princesse,
Que ma sincérité vous blesse,
Et que des vers sans compliment
Ne vous conviennent nullement ?
La délicatesse est extrême,
Et pour la combattre aisément
Je l’attaque moralement,
Et je pose ici le système,
Qu’il faut se connaître soi-même.
Or, ce système sérieux,
Qui dessille à chacun les yeux,
Et dont l’humilité profonde
Fait rentrer en soi tout le monde,
Est pour vous sans présomption
Un sujet d’ostentation.
Examinez-vous bien, Madame,
Et contemplez votre belle âme,
Vos lumières, vos sentiments.
Que de vertus et d’ornements !
Mes vers ne sont donc pas étranges ;
Et l’on peut dire vos louanges
Avec justice et vérité,
Puisqu’un précepte de morale,
Qui nous remplit d’humilité,
Est pour Votre Altesse royale
Un fondement de vanité1.

 

  • 1. Il faut mettre en regard de ces éloges excessifs le portrait plus juste que Saint‑Simon a tracé de Madame : « C’était une princesse de l’ancien temps attachée à l’honneur, à la vertu, au rang, à la grandeur, inexorable sur les bienséances. Elle ne manquait point d’esprit, et ce qu’elle voyait, elle le voyait très bien. Bonne et fidèle amie, sûre, vraie, droite, aisée à prévenir et à choquer, fort difficile à ramener ; grossière, dangereuse à faire des sorties publiques, fort Allemande dans toutes ses mœurs, et franche, ignorant toute commodité et toute délicatesse pour soi et pour les autres, sobre, sauvage et ayant ses fantaisies. » (R)

Numéro
$0129


Année
1716

Description

26 vers


Références

Raunié, II,74-76 - Arsenal 3134, f°64-65r

Mots Clefs
Princesse Palatine, panégyrique