Sans titre

On dit partout, dedans la ville1,
Que le Régent
A fait mettre dans la Bastille
Le plus pur sang
Et l’élite de la noblesse :
Rieux, Châtillon,
Vieuxpont, dont on sait la sagesse,
Et Baufremont.

On dit encor que dans Vincennes
On tient Clermont,
Polignac et demi-douzaine
De ces barons,
Qui tous, remplis du grand courage
De leurs aïeux,
Ne rendront jamais leurs hommages
Aux ducs moins qu’eux.

  • 1. La noblesse, dont le Régent n’avait pas voulu écouter les réclamations, présenta au Parlement une requête en forme de protestation contre tout ce qui s’était fait contre les princes légitimés au Conseil de régence, et contre ce qui pourrait être fait sans l’assemblée des états généraux, seuls juges de la succession à la couronne. Le Régent, irrité de cette mention des états généraux, plus encore que de la désobéissance des nobles, fit emprisonner six d’entre les signataires de l’acte. « On envoya des oficiers des gardes du corps arrêter six des principaux gentilshommes qui présentèrent avant‑hier leur requête, dont trois seront mis à la Bastille et trois à Vincennes ; ces six sont : un de Châtillon, chevalier de l’ordre ; un de Polignac, frère du cardinal ; un de Vieuxpont, gendre de M. Ie Premier ; M de Rieux ; M. de Clermont, gendre du marquis d’O, et M. de Baufremont, gendre de M. de Courtenay. » (Journal de Dangeau.) (R)

Numéro
$0197


Année
1717

Sur l'air de ...
Quoi, ma voisine, es-tu fâchée

Description

2 x 8


Références

Raunié, II,223-24 - Clairambault, F.Fr.12696, p.285 - Maurepas, F.Fr.12629, p.88

Mots Clefs
prétentions des ducs et pairs, Régent, de Châtillon, chevalier de l’ordre ; un de Polignac, frère du cardinal ; un de Vieuxpont, gendre de M. Ie Premier ; M de Rieux ; M. de Clermont, gendre du marquis d’O, et M. de Baufremont, gendre de M. de Courtenay.