Chanson

Chanson
Étant assis dessus l’herbette
Avec Colette
Au bord de l’eau,
J’aperçus l’embouchure étroite,
La pente droite
D’un clair ruisseau.
En voyant cet objet si beau
J’m’écrie : O belle nature,
Turelure turelure, turelure.

D’où vient que mainte, mainte fille
Simple et gentille
Presqu’en naissant
Soupire pour une vétille ?
Sujet plaisant,
C’est que le vide assurément
Est abhorré de la nature.
Turelure, turelure, turelure.

 

Numéro
$3318


Année
1748

Sur l'air de ...
Turelure

Description

2 x 8


Références

F.Fr.13659, p.165

Mots Clefs
Poésie de circonstance, madrigal gaillard