Placet présenté au roi

Placet présenté au Roi
Il ne m’est pas permis d’entrer dans vos affaires,
Sire, ce serait trop prendre de liberté.
Cependant, l’autre jour rêvant à mes misères,
Je calculais le bien de Votre Majesté.
Il vous revient par an cent millions de rentes.
Cent millions valent cent mille écus par jour.
Cent mille écus en font quatre mille par heure.
Pour réparer les maux pressants
Que le tonnerre a fait à ma maison des champs,
Ne saurai-je obtenir, Sire, avant que je meure
Un quart d’heure de votre temps ?

 

Numéro
$2884


Description

12 vers


Références

F.Fr.13655, p.452

Mots Clefs
placet au roi, poésie de circonstance