Chanson au sujet de l’emprisonnement de F. Bouetin

Chanson au sujet de l’emprisonnement

de F. Bouetin1

Le Parlement en tient, ma foi,
V’là c’que c’est qu’d’aller au Roi ;
Il croyait user de ses droits ;
Un moine raisonne,
Zeste, il l’emprisonne,
Et puis il reçoit sur les doigts.
V’là ce que c’est qu’d’aller au Roi !

Que la cour fasse son devoir
Sans excéder son pouvoir ;
Autrement on lui fera voir
Qu’en simple bailliage,
Désormais plus sage,
Il faut respecter l’encensoir
Sans excéder son pouvoir.

  • 1. [A l’occasion de la déclaration royale du 24 mars 1751] Les remontrances n’eurent d’ailleurs aucun effet : le Roi y fit une réponse sévère et enjoignit aux magistrats de se tenir tranquilles. On colporta, à la suite de cette déconvenue, la chanson suivante que nous trouvons dans les papiers de d’Hémery, lieutenant de robe courte (Henri Legier Desgranges).

Numéro
$3563


Année
1750 décembre / 1751

Description

2 x 8

Notes

Chanson au sujet de l’emprisonnement de Fr. Boüettin, curé de Saint-Étienne du Mont, religieux de Sainte-Geneviève, pour avoir refusé les sacrements à M. Coffin, conseiller au Châtelet. ( F.Fr.15154)


Références

Clairambault, F.Fr.12720, p.197 - F.Fr.10478, f°509r et 531r -  F.Fr.15154, p.187-88 - BHVP, MS 661, f°89v - Henri Legier Desgranges, Madame de Moysan…, cité p.275-276

Mots Clefs
Parlement, déclaration royale du 24 mars 1751