Ordonnance de Momus portant défenses …

Ordonnance de Momus portant défenses de rire de la conduite du chapitre d’Orléans

Momus qui porte la marotte

À tous les gens de la calotte

Qui se disent nés pour les ris,

À la foule des beaux-esprits

Dont notre troupe est composée,

Salut et tête renversée.

D’Orléans le prudent chapitre

A mérité par plus d’un titre

Notre auguste protection.

Son aveugle soumission

Pour le décret venu de Rome

Par plusieurs traits que l’on renomme

Dernièrement vient d’éclater

Afin de nous mieux contenter

Suivant nos avis salutaires

De ses actes capitulaires

Il a banni toutes les lois

À la pluralité des voix.

La raison en est même exclue

Son mérite jusqu’à la nue

A pénétré de toutes parts

Se rangeant sous nos étendards

Au bon sens il livre la guerre

On saura par toute la terre

Qu’il n’a point de maître que moi,

Qu’il ne veut suivre que ma loi.

Quelques gens d’un mérite mince

Ont trouvé mauvais que le Prince

Expliquant son intention

Par une Déclaration ;

Le Chapitre n’ait eu de zèle

Que pour se déclarer rebelle

À la loi de son Souverain.

Mais on veut attaquer en vain

Un Chapitre si vénérable,

Dès que l’édit est raisonnable

Chez nous peut-on l’exécuter !

Il faudra donc l’interpréter

Suivant une utile méthode

Que nous trouvons assez commode

Pour nos légistes beau-esprits

Par quelque ancien arrêt surpris.

Que du parlement l’entreprise

[…] aux quinze ou vingt personnages

Qui furent les plus zélés.

Numéro
$8151



Références

Arsenal, 8°T4595 (imprimé)

Mots Clefs
Ordonnance de Momus portant défenses de rire de la conduite du chapitre d’Orléans