Nouvelles de l’Opéra

Nouvelles de l’Opéra1
Vous m’en demandez, en voilà,
Des nouvelles de l’Opéra :
Des filles de musique,
Eh bien ? C’est la même rubrique ;
Vous m’entendez bien.

Pour pucelle la jeune Arnould
Vient de se vendre à certain fou2 ;
Mais, selon la chronique,
Elle a de la pratique.

Un financier fort opulent3
Se voit dupe de son argent ;
Jugez donc s’il enrage
D’avoir été si sage.

Lemierre, avec son air décent,
A ce qu’on dit les prend au cent ;
Elle aime qu’on la tape,
Mais heureux qui s’échappe.

Rivière chante toujours faux ;
C’est le moindre de ses défauts ;
On en taxe la lune,
Qui souvent l’importune.

La Sixte, ce grand échalas,
Montre à qui veut son tétin plat ;
En tout temps la bergère
A de lys un parterre.

Puvigné, Fel suivent Vesta ;
Mais vous savez pourquoi cela ?
On les trouve si laides
Qu’on les prend pour remèdes :

De Lany la légèreté,
De la Vestris la volupté,
Tout en elles excite
A courir faire vite.

La Deschamps, dans son char brillant.
Mène partout son cher amant,
En hercule il lui frotte
Ce que cache sa cotte.

Thaumar a de l’esprit, dit-on,
Et sait jouer du mirliton ;
Son amant n’en a guère :
Il paye et laisse faire.

Que dirai-je de la Riquet
Que dépucela son valet ?
Des bras de la finance
Vers un robin s’élance.

Si je juge de la Coupé
Sur son teint très mal équipé,
En voyant sa jaunisse
Je crains la rime en isse.

L’enfant dont est grosse Asselin
Est, ma foi, l’enfant d’Arlequin ;
Plus d’un s’en croira père,
Car la belle aime à faire.

Je plains la pauvre Demiret.
Fontaine pour elle a trop fait,
Car on dit que le drôle
Lui donna la… rougeole.

Les amants que Marquise a faits
Prouvent qu’elle a plus d’un attrait ;
Mais j’aime mieux les taire
Que d’en parler sans faire.

La Prévôt4 a le c… fendu
Depuis le nombril jusqu’au c…,
Encor dit-on qu’il grandira.
Alleluia.

Que dirai-je enfin du restant ?
Toutes le font, toutes l’ont grand.
Je le ferais à toutes,
Eh bien !
Mais, ma foi, je redoute…
Vous m’entendez bien.

  • 1. Par Collé. (M.) (R)
  • 2. M. le comte de Lauraguais. (M.) (R)
  • 3. M. de la Popelinière, fermier général, qui l’avait élevée pour lui (M.) (R)
  • 4. La demoiselle Prévôt, danseuse, s’étant plainte à M. Collé de ce qu’on n’avait point parlé d’elle dans les couplets précédents, cet auteur lui fit sur‑le‑champ ce couplet. (M.) (R)

Numéro
$1236


Année
1765

Auteur
Collé

Sur l'air de ...
Vous m'entendez bien

Description

17 x 4 + refrain


Références

Raunié, VIII,47-50 - F.Fr.13651, p.215-19

Mots Clefs
opéra, grivoise revue des actrices