Chanson

Tout le monde est convaincu1
Que le ballet des Horaces,
En même temps est le ballet des Cu…
Le ballet des Curiaces2.

Quel spectateur n’est point ému
En voyant l’aîné des Horaces,
Prendre courage et pourfendre trois Cu…
Pourfendre trois Curiaces.

Ah ! juste ciel ! tout est perdu,
Dit Camille au sieur Horace :
Je suis ta sœur et tu perces mon Cu…
Tu perces mon Curiace !

A l’instant son frère bourru
Vous la poignarde avec grâce,
Camille tombe et montre encore son Cu…
Montre encore son Curiace.

Vous, à qui Noverre est connu,
Jetez des fleurs sur ses traces,
A l’Opéra j’aime à claquer les Cu…
A claquer les Curiaces.

  • 1. - 22 février. Malgré la réduction du ballet des Horaces, appelé depuis Pantomime, en trois actes, et son nouveau dénouement, d’autant plus heureux qu’il permet à l’auteur de rendre au caractère du vieil Horace toute son énergie, il n’a pu aller bien loin, et on l’a donné le 20 février pour la dernière fois. Ce dénouement est cependant beau. Horace est condamné : le père arrive et harangue l’armée. Ce n’est point un bavardage dans lequel on emploie toutes les finesses de l’air pour affaiblir le crime, c’est un plaidoyer sublime en action. Il va de rang en rang, et présente aux soldats les dépouilles des Curiaces ; les lances et les drapeaux, auparavant renversés, se relèvent, et le sauveur de la patrie est porté sur des boucliers. Tout cela n’a pu tenir contre les mauvaises plaisanteries, et il en a résulté une chanson. Peut-être n’aura-t-elle pas beaucoup de sel lorsque le sujet sera perdu de vue et oublié, mais elle amuse aujourd’hui, et c’est à qui la chantera. - CHANSON. - Sur l’air : Palsambleu, M. le Curé (M.)
  • 2. Couplets sur le ballet des Horaces par M. Noverre. Par Auguste de Piis (M.)

Numéro
$2403


Année
1777

Auteur
Auguste de Piis

Sur l'air de ...
Palsambleu, Monsieur l’abbé (ou M. le curé)

Description

5 x 4


Références

Mémoires secrets, X, 47-48 - Choix d'épigrammes, p.152

Mots Clefs
Opéra, équivoque moqueuse sur le ballet des Horaces de Noverre