Réponse [à $0224]

Je consens que la Régence
Soutire notre tonneau
Pour avoir de la finance
Qu’un égorge le troupeau
Et qu’à Noailles on permette
De voler impunément
Pouvu qu’après on le mette
À la place du Normand.

 

Qu'on ruine la finance

Du pauvre peuple badaud;

que le Régent de la France

Soutire un autre tonneau;

Qu'à Noailles l'on permette

De piller impunément,

pourvu qu'après on le mette

A la place du Normand.

Pièces libres de M. Ferrand

 

 

Numéro
$5093


Année
1716

Sur l'air de ...
Ton humeur est, Catherine,

Description

Huitain


Références

Arsenal 2937, f°158r - Mazarine, MS 4035, Pièce Pièce 23 - Pièces libres de M. Ferrand (Londres, 1738) éd. de 1747, p.107

Mots Clefs
Noailles, finances