Sans titre

Venez plaisirs… bis

Dans ces lieux avec assurance.

Venez plaisirs,

Nous avons banni les soupirs.

D’un Dauphin l’auguste naissance

Assure notre délivrance.

Venez plaisirs.

D’un si grand bien… bis

Prisonniers, ayons souvenance

D’un si grand bien.

Prions Dieu qu’il soit le soutien,

Faisons des vœux en abondance,

Pour prix de la reconnaissance

D’un si grand bien.

Du grand Louis

L’on dit qu’il a la mine fière,

Du grand Louis

Son visage est plus blanc que lin,

Et sa contenance est guerrière.

Dans l’histoire, quelle matière

Du grand Louis !

Vive le Roi

Et vive sa pieuse Reine,

Vive le Roi,

De l’Europe l’amour et l’effroi.

Ma vertu s’échauffe sans peine

Et veux chanter sans prendre haleine

Vive le Roi !

Vive de Rohan1,

Vive messieurs les commissaires,

Vive de Rohan,

De la vertu le partisan,

Sa bonté nous saura soustraire

Aux maux que l’on voulait nous faire.

Vive de Rohan.

En nous quittant

Fière Bréhan sans raillerie,

En nous quittant,

Maudit soit la conciergerie,

Du genre humain la boucherie,

En nous quittant.

  • 1. « Grâces accordées à cause de la naissance du Dauphin ». Ces deux dernières strophes s’accordent mal avec ce qui précède.

Numéro
$6073


Année
1729

Description

6 x 7 dont refrain


Références

Clairambault, F.Fr.12699, p.519-20 - Maurepas, F.Fr.12632, p.19-20

Mots Clefs
naissance Dauphin, joie