Mort de Mme Du Deffand

Mort de Mme Du Deffand1

Elle y voyait dans son enfance ;

C’était alors la médisance ;

Elle a perdu son œil et gardé son génie,

C’est aujourd’hui la calomnie.

  • 1. Elle était née borgne et est devenue aveugle en vieillissant. M. de Rhullières qui, selon les apparences, n’était pas de ses protégés, a fait contre elle l’épigramme suivante.

Numéro
$8064


Année
1780 octobre

Auteur
Rhullières

Description

Quatrain


Références

CSPL, t.X, p.228

Mots Clefs
Mort de Mme Du Deffand,son portrait