Modes courantes en 1747

     Modes courantes en 1747

Oui, croyez m’en sur ma parole,

Siècle futur, je ne suis point menteur,

L’an quarante-sept, j’ai vu, sur mon honneur,

Toute la ville être absolument folle.

Il n’est aucun particulier

Qui n’eut chez lui, ne fit danser sans cesse

Marionnettes de papier

Et magots de cartons coupés de toute espèce.

Un petit fil à cette pièce

Faisait faire des soubresauts

Fort divertisants pour les sots.

Pour y mettre de la cadence

On y joignait des couplets calotins

Presqu’aussi sots que cette danse.

Ces beaux bijoux s’appelaient des pantins.

De cette époque originale

Riez un peu, siècle à venir,

Et pour mieux vous en souvenir

Retenez l’air et la morale1.

  • 1. Madame laDuchesse de Chartres en a acheté un 15000 # peint par Boucher.

Numéro
$8198


Année
1747

Description

20 vers


Références

Maurepas, F.Fr.12650, p.424

Mots Clefs
Contre la ridicule mode des pantins