Sans titre

Vers sur le Paradis terrestre de Mme du Boccage1
Sur cet essai, charmante Boccage,
Veux-tu savoir mon sentiment ?
Je compte pour perdus, en lisant ton ouvrage,
Le paradis, mon temps, ta peine et mon argent2.

  • 1. Les flatteurs ont donné d'abord à Mme du Bocage plus d'éloge que n'en mérite son Paradis terrestre. Voici un satirique qui le réduit à sa juste valeur (Raynal).
  • 2. par ll’abbé Yart, « peu connu dans notre littérature » (La Harpe)

Numéro
$3339


Année
1748

Auteur
Yart (abbé Antoine)

Description

Quatrain

Notes

Voir, en sens inverse, $3338


Références

Clairambault, F.Fr.10718, p.29 - F.Fr.10478, f°180 - F.Fr.13659, p.259 - Arsenal 3128, f°340v -CLG Raynal, ed. Tourneux, I, 129 - La Harpe, CL, t.I, p.408

Mots Clefs
Mme du Boccage, poème du Paradis terrestre