La Ceinture de Vénus

La ceinture de Vénus1
Pour la mère des Amours
Les Grâces autrefois firent une ceinture.
Un certain charme était caché dans sa tissure.
Avec le talisman la déesse était sûre
De se faire aimer toujours.
Eh ! pourquoi n’estil plus de semblable parure ?
De la même manufacture
Sortit un ceinturon pour l’amant de Vénus,
Mars en sentit d’abord mille effets inconnus ;
Vénus, qui fit le don, ne se vit pas trompée.
Aussi, depuis ce temps, le sexe est pour l’épée.
Les Grâces, qui pour vous travaillent de leur mieux,
Ont fait un ceinturon sur le même modèle.
Que ne puis-je obtenir des dieux
La ceinture qui rend si belle,
Pour l’être toujours à vos yeux !

  • 1. Autre titre: Vers d’Arouet, au sujet d’un ceinturon que Mme d’Averne donna au Régent.

Numéro
$0453


Année
1721

Auteur
Voltaire

Description

16 vers irréguliers


Références

Raunié, IV,46-47 - Clairambault, F.Fr.12698, p.171 - Maurepas, F.Fr.12630, p.476 - Marais, I, 427

Mots Clefs
Mme d’Averne, Voltaire