Chanson nouvelle

Chanson nouvelle
Allez-vous au Mississipi ?
Ô vraiment, ma commère, oui.
Vous êtes donc actionnaire.
Ô vraiment, ma commère, voire
Ô vraiment, ma commère, oui.

À votre âge, vous connait-il ?
Il fera bien votre affaire.

Votre voisin le sait-il ?
Chacun cherche son salaire.

Vous font-ils de gros plaisirs ?
Vous font-ils part de leurs mystères ?

Avez-vous du fond pour remplir
Du comptant et du salaire ?

Votre mari y met-il ?
C’est là le bon de l’histoire.

Pour nous seront les profits,
Pour lui les brouillards de Loire.

Vous agiotez donc auss1i ?
Faites-vous bien vos affaires ?

Votre fonds a-t-il bien grossi ?
Vous quittez donc l’inventaire2 ?

Prendrons-nous équipage aussi ?
Jusqu’au revoir au cours, ma chère.


 

  • 1. Les trois derniers couplets ne se trouvent que dans le Courrier politique et galant.
  • 2. Espèce de panier qu’elles portent attaché devant elles dans lequel est le poisson. (M.)

Numéro
$3422


Année
1719

Sur l'air de ...
Vraiment ma commère, voire

Description

7 x 6 (dont refrain)

Notes

Imprimé


Références

Clairambault, F.Fr. 12697, p.209-11 - Courrier politique et galant, 4 janvier 1720 (Premier couplet + trois nouveaux)

Mots Clefs
Mississipi, Système, éloge ironique