Sans titre

Les beaux-arts on cultivera
Et des prix on proposera
Landerirette,
Aux savants du Mississipi.
Landeriri.

Des loteries on ouvrira,
Et les billets on brûlera,
Pour en maintenir le crédit.

Des conseils on établira,
Et le commerce y fleurira,
Tout ainsi qu'en France il fleurit.

Les maltôtiers y pilleront,
Et les juges les taxeront
Pour avoir leur part du profit.

Jansénistes par charité,
Jésuites par humilité,
S'échaufferont pour leur parti.

Les moines, et aussi les prélats,
Posséderont force ducats,
Prêchant la loi de Jésus-Christ.

Les Anglais et les Hollandais,
Qui du Mogol1 étaient les rois,
De nos projets sont étourdis.

Enfin tout y prospérera,
Et la France on désertera Landerirette,
Pour peupler le Mississipi.
Landeriri.

  • 1. L’empire du Grand Mogol, aujourd’hui détruit, s’étendait sur toute la péninsule hindoustanique. C’est là que les Hollandais et les Anglais avaient leurs plus belles colonies. (R)

Numéro
$0208


Année
1717

Sur l'air de ...
Lon lan la derirette.

Description

8 x 3 + Landerirette

Notes

Suite de $0207, sans qu'on puisse affirmer que ce soit du même auteur.


Références

Raunié, II,252-53 - F.Fr.9351, f°246v-247r - Arsenal 2930, p.254-62 - Arsenal 2961, p.573 - Arsenal 3231, p.447

Mots Clefs
Mississipi, maltôtiers, jésuites, jansénisme,