Sans titre

Du novateur Mesmer les partisans ardents1
De l'art s'imaginant avoir franchi les bornes,
En faculté montraient les dents ;
Ils ont été bien sots, ces docteurs impudents,
Quand Millin enhardi leur a montré les cornes.

  • 1. 19 juillet – Il y a aussi dans la faculté un schisme à l'occasion du mesmérisme entre les jeunes docteurs, initiés à cette doctrine, et les vieux, ennemis des nouveautés. Parmi ceux-ci se distingue le docteur Millin de la Courvault, un des plus chauds ennemis de Mesmer. Il faut savoir qu'il a une très jolie femme et que l'on le prétend grandement cocu. Voici à cette occasion un impromptu sanglant que l'on attribue à M. Le Preux, sur le compte duquel on met toutes les méchancetés qui s'enfantent au sein de la faculté. (M.).

Numéro
$2551


Année
1784

Auteur
Le Preux, médecin

Description

5 vers


Références

Mémoires secrets, XXVI, 122

Mots Clefs
Millin de la Courvault grand ennemi de Mesmer