Sur M. de Maurepas

Sur M. de Maurepas1
Monsieur le comte, on vous demande.
Si vous ne mettez le holà
Le peuple se révoltera. —
Dites au peuple qu’il attende,
Il faut que j’aille à l’Opéra2.

  • 1. « Il y a toujours eu à Paris, écrivait Métra, il y a et il y aura toujours des gens qui ne cherchent dans les événements même les plus tristes qu’une nouvelle matière à faire des plaisanteries ; on a donc fait cette épigramme sur ce que le mardi où le marché de Versailles fut pillé, M. le comte de Maurepas se trouva à l’ordinaire à l’opéra. » (R) Ces vers peignent à merveille le caractère léger et frivole de Maurepas, dont l’âge ni l’exil n’avaient corrigé les défauts. Ils trouvent leur commentaire dans une anecdote racontée par Bésenval, qui était allé se plaindre au comte des réformes de.M. de SaintGermain. (R) « Vous savez, lui avait-il dit, que votre ministre de la guerre est de toute incapacité ; qu’il perdra votre armée ; mais vous ne le chasserez que lorsque tout sera si bien bouleversé qu’il n’y aura plus de remède. — Ma foi, je crois que vous avez raison, me répondit-il en éclatant de rire. » — « J’aurais dû gémir, ajoute Bésenval, de voir le souverain pouvoir entre les mains de M. de Maurepas et la France livrée à un tel homme ; mais la chose me parut si ridicule, que je ne pus m’empêcher de rire aussi. » (R)
  • 2. Il y a toujours eu à Paris, il y a et il y aura toujours des gens qui ne cherchent dans les événements même les plus tristes qu’une nouvelle matière à faire des plaisanteries ; on a donc fait l’épigramme suivante sur ce que le mardi deuxième jour où le marché de Versailles fut pillé, M. le comte de Maurepas se trouva à l’ordinaire à l’Opéra. (Correspondance secrète)

Numéro
$1406


Année
1775

Description

Quatrain


Références

Raunié, IX,71 - F.Fr.13652, p.321 - Mémoires secrets, V, 844 - Correspondance secrète, t.I, p.359-60 - Choix d'épigrammes, p.149

Mots Clefs
Maurepas, opéra