Les Liquidations du Parlement

Les liquidations du Parlement1
Venez, messieurs du Parlement,
Liquider chacun votre office ;
L’État veut vous rendre service,
Tout est prêt pour le payement.
Reconnaissez légalement,
Par quittance devant notaire,
Avoir reçu la somme entière,
La finance et le supplément.
Mais, où l’argent, le numéraire ?
Vous écriez-vous vivement.
Pour gens consommés en affaire,
Vous raisonnez bien gauchement.
L’argent est un métal solide,
Il s’agit ici de liquide :
Eh ! pourquoi vous tant intriguer ?
On veut à tous vous déléguer
Une rente liquide et claire
Sur les brouillards de la rivière2.

 

  • 1. 14 mars – Il court une petite pièce […] elle roule sur un fait historique et peut être citée dans nos annales ; c'est à ce titre qu'on l'inscrit, et non à raison de son mérite littéraire très mince. La voici : (Mémoires secrets)
  • 2. Expression classique employée pour indiquer qu'une rente ou un emprunt est gagé sur les brouillards de la rivière de Seine, c'est-à-dire sur rien de solide.

Numéro
$1329


Année
1772

Description

18 vers


Références

Raunié, VIII, 258-59 - Mémoires secrets, IV, 92 - Hardy, II, 508

Mots Clefs
Maupeou, les liquidations du parlement