Sans titre

Toi qui depuis longtemps balotte
Malgré les traits malins de sa troupe falotte1 ;
Ton vêtement modeste est de bleu liseré ;
Messieurs, de dent encore un coup bien acéré,
Et vous ferez rougir, j'espère, sa calotte.

  • 1. Voici le second madrigal : (après $2560) (M.).

Numéro
$2561


Année
1785

Description

Quatrain

Notes

ensemble groupé: $2560-2561-2562


Références

Mémoires secrets, XXVIII, 5 vers

Mots Clefs
Marboeuf, évêque d'Autun