Sans titre

Que Contat1, nouvelle Eriphile,
Contre toi de l’envie épuise tous les traits,
Paris répond avec Achille,
Vous m’en voyez encor plus épris que jamais.

  • 1. 6 novembre 1785a. On ne voit encore d’autre réponse à la lettre vraie ou fictive de Mlle Contat à madame Vanhove que le madrigal suivant, que font courir les partisans de la nouvelle actrice, à laquelle il est adressé (M.).

Numéro
$2584


Année
1785

Description

Quatrain


Références

Mémoires secrets, XXX, 43

Mots Clefs
Madrigal en l'honneur de Mlle Contat, Mme Vanhove