Madrigal au cardinal de Fleury

Madrigal au cardinal de Fleury

On ne vit guère au temps passé

Ce que nous admirons en France,

Un ministre modeste et désintéressé,

Un Roi plein de justice et de reconnaissance.

 

Le Cardinal ayant reçu ce madrigal non signé se douta qu’l était de M. de Sainte-Aulaire, et lui répondit en louant extrêmement les vers et lui disant qu’il avait tant d’intérêt à connaître les auteurs des écrits anonymes pour et contre, qu’il le priait de vouloir bien l’aider à découvrir celui du madrigal qu’il avait reçu. M. de Sainte-Aulaire répondit à cette lettre par les quatre vers suivants.

 

Ce court et simple madrigal

Ne mérite de vous louange ni reproche.

C’est l’écho d’un bruit trivial

Que répète une vieille roche.

Numéro
$8246


Année
1737

Description

4 + 4


Références

F.Fr.15148, p.371-72

Mots Clefs
Madrigal au cardinal de Fleury